Evénements

Octobre Rose : Hériter d’un cancer du Sein !


Coucou mes Nénettes !

Pandora, nouveau partenaire de
l’association “Le Cancer du Sein, Parlons-en !
Comme vous devez le savoir, le mois dOctobre est Rose. Il met l’accent ce mois-ci sur une cause qu’il est nécessaire d’appuyer, la “Lutte contre le Cancer du Sein”. Comme chaque année, plusieurs marques se sont mobilisées pour soutenir cette lutte : Esthée Lauder (fondatrice de l’association “Breast Cancer Research Foundationaux USA et c’est elle qui eu l’initiative de créer en 1994 en France “Le Cancer du sein, Parlons-en !), Clinique, Crème de la Mer, Bobbi Brown, Pandora…

N’hésiter pas à aller sur le site http://www.cancerdusein.org/ pour connaître les autres marques partenaires. Je vous conseille également de voir auprès de votre ville si des événements sont organisés à cette occasion.

Car c’est ensemble que nous le vaincrons, nous l’oublions, pas !


Mais pourquoi ai-je fait un article sur cette cause ?


Aujourd’hui 1 femme sur 8 est touchée par un Cancer du Sein. C’est une réalité !Or, nous prenons souvent conscience des conséquences physiques mais aussi psychologiques qu’ à partir du moment qu’un de nos  proches est touché par cette maladie. Ces conséquences vont se portées à la fois sur le malade mais aussi sur son entourage qui doit redoubler d’effort pour ne pas faire transparaître ses inquiétudes.

C’est ce qui m’est arrivée en 2005, quand on a diagnostiqué un cancer du sein à ma mère Elle a été rapidement diagnostiqué, ce qui a permis d’accélérer le protocole (rayons). Pour plusieurs raisons, ma mère n’a pas souhaité poursuivre son traitement avec une hormonothérapie. Elle a préféré se soigner avec un traitement beaucoup plus naturelle et issue de ses propres cellules (pratique courante en Belgique et en Allemagne). Son état est allée peu à peu mieux et elle a pu reprendre une vie sociale très active !

Mais en Février 2012, on lui  trouve une tumeur cancéreuse dans les lombaires. Ce cancer des os serait lié à son cancer du sein. Je suis à l’époque effondrée par cette annonce car d’une :

  • Les docteurs m’ont toujours fait entendre qu’après 5 ans de rémission, il était rare d’avoir un autre cancer de la même origine.
  • Ce cancer se fera par un traitement lourd (Rayons, Chimiothérapie, Opération…)

Qu’est-ce que cette maladie vous apprend ?


Cette saleté*, nous montre que malgré l’adversité des choses, il vaut mieux voir “le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide”.

Nous avons essayé de rendre plus gaie nos visites aux services oncologies en amenant nos jeux de société et en faisant participer les infirmières. #VIVE LE SCRABBLE, UNO, TRIVIAL PURSUIT...

Nous avons décidé de transformer la séance du choix de la perruque en séance de relooking. C’est là, d’ailleurs que je lui ai dit que le blond platine ne lui irait jamais.



C’est aussi grâce à cette maladie qu’on apprend à relativiser sur nos tracas du quotidien qui ne sont en fait que des broutilles comparés aux autres maux que nous réserve la vie.

C’est là aussi, qu’on se dit qu’on serait prêt à tout donner pour garder au près de nous nos proches. Quand l’orage semble passé, on est soulagé mais on garde à l’esprit qu’un Cancer est à vie et que cette saleté peut revenir aussi vite qu’elle était partie. C’est pourquoi il faut profiter de chaque instant !

Vendredi 27 septembre, j’ai assisté à la conférence “Hériter d’un cancer du sein”  qui a eu lieu à Montpellier (Corum) en partenariat avec le MIS.

Conférence du 27 septembre au
 Corum de Montpellier

Le MIS (Montpellier Institut du Sein) est destiné aux femmes touchées par un cancer du sein ou présentant un risque familial de cancer du sein. Ce réseau rassemble des praticiens soucieux de concilier qualité des soins et qualité de vie de chacune. Il propose des parcours de soins personnalisés, du dépistage jusqu’à l’après-traitement.


S’était la première fois en France que des professionnels se réunissaient toute une journée sur cette thématique.

En effet, 10 % des femmes atteintes d’un cancer du sein ont une anomalie sur le chromosome 13 (BRCA1) ou chromosome 17 (BRCA2). Ces gènes sembleraient prédisposer au cancer du sein et permettraient d’expliquer la survenue de ce cancer très particulier et relativement rare chez les jeunes femmes. Ce chiffre n’est pas encore fiable car les test génétiques ne sont pas pratiqués systématiquement. 

Aujourd’hui j’ai un peu peur car ma mère souhaite pratiquer ce test car il semble que se soit un problème récurant dans ma famille. Si elle porteuse de ce gêne, j’aurai alors 50% de chance d’avoir un jour ce type de cancer du sein (car il en existe plein).
Ajouter une légende

Ce que je suis sûre par contre c’est que je pourrai jamais pratiqué une “mastectomie préventive” (ablation complète de la poitrine et souvent des ovaires). Car même si cette opération est souvent suivi d’une reconstruction mammaire; elle entraîne une ménopause prématuré et les conséquences qui en suivent (bouffé de chaleur, perte de libido etc.).
En France cette opération est autorisé pour toutes les patientes atteintes d’une anomalie génétique appelée mutation du gène BRCA1 ou BRCA 2.

Félicitation, à Angelina Jolie qui a permis de décomplexer ce traitement et d’informer  un grand monde de cet pratique.

L’association Etincelle de Montpellier


La Terrasse

Il mettait impossible de ne pas vous parler  de l’association ETINCELLE de Montpellier. C’est un lieu d’accueil pour toutes les femmes atteintes de cette maladie. 


Soins bien-être
Chez étincelle, l’ensemble des services – soins de bien-être (esthétiques, massages, réflexothérapie…), conseils (soutien psychologique, diététique, sophrologie, chute des cheveux…) et activités (groupe de paroles, taï chi, do in, week-end détente…)- proposé aux femmes 

est entièrement gratuit afin d’être accessible à toutes.

Pour que grâce à une écoute attentive et un accompagnement personnalisé, chaque femme atteinte de cancer puisse trouver l’énergie nécessaire pour lutter contre la maladie.


Du 1er Octobre au 5 Octobre, venez participer au 1er festival franco-marocain contre le cancer : conférences, congrès, gala, soirée tremplin jeune artiste … Tout le programme sur www.festiv-elles.com


Présidente Betty Mercier
Tél : 04 67 58 94 23

Le Cancer doesn’t define me !


Je tenais à féliciter, avant de conclure cet article Stephanie Hulse, qui a du lutter contre son cancer de sein pendant sa grossesse. Stephanie Hulse a décidé de partager chaque étape de sa grossesse et de la naissance de sa fille sur sa page Facebook « a lump and a bump ». Des photos gaies transmettent un message d’espoir pour toutes les femmes dans la même situation.

Pensez à vous faire dépister mes Nénettes! 

Il est conseillé à partir de 30 ans de faire le test une fois/an (mammographie, IRM, échographie)

 Il ne faut pas avoir peur de faire le test aujourd’hui car plus la prise en charge est rapide, plus les solutions sont efficaces ! Ce que j’ai retenu  de cette expérience “C’est qu’il y a de l’espoir” !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Choupi Nette 2 October 2013 at 12 h 04 min

    Félicitation pour cet article ma belle. très bien expliqué.J'avoue que je ne me fais pas assez surveiller mais ça fait réfléchir ton article .. Je suis de tout coeur avec toi et ta maman. Je lui souhaite de guérir très vite. Gros bisous ma belle

  • Leave a Reply

    Menu Title
    %d bloggers like this: